Comprendre une œuvre d’art : quelles questions se poser ?

La capacité de comprendre une œuvre d’art n’est pas une compétence innée, elle peut être apprise et à la portée de n’importe qui. Vous ne devez pas avoir une connaissance profonde de l’histoire de l’art afin accroître votre propre goût ou d’apprécier une œuvre d’art. Il suffit de connaître comment interpréter les œuvres d’art.

Tout d’abord, regarder les œuvres d’art

Cette étape peut paraître évidente, mais en réalité, les gens survolent souvent au-dessus d’une œuvre d’art. Au musée, les visiteurs passent en moyenne 15 secondes devant un tableau. Alors posez-vous d’abord la question et donnez-vous suffisamment de temps pour contempler l’œuvre. Peu de personnes prennent attention aux matériaux utilisés, aux couleurs et à la taille. À quoi ressemble la composition de tableau ? Quels types de formes et lignes pouvez-vous distinguer ? Quelle est la texture visible ? Tous ces différents éléments visuels définissent le sens du travail de l’artiste et la sensation globale, car ils ont tous été délibérément placés.

Ensuite, voir les œuvres d’art

Regarder et voir sont 2 choses différentes. « Regarder » reste au niveau perceptif afin de décrire ce qui est devant vous, tandis que « voir » vous oblige à donner une signification à une image. En histoire de l’art, cela s’appelle l’iconographie. On peut voir et interpréter les symboles dans les œuvres d’art. L’iconographie peut être facile ou difficile à comprendre en fonction de la peinture. Par exemple, l’iconographie d’un fameux Moulin de la Galette (1876) de Pierre-Auguste Renoir est relativement simple. Vous pouvez immédiatement voir ce qui se passe dans cette scène. Pour les tableaux plus abstraits, comme Les Demoiselles d’Avignon (1907) de Pablo Picasso, ou pour les œuvres totalement abstraites de Jackson Pollock, l’iconographie est un peu plus compliquée à déchiffrer. Mais vous pouvez reconnaître des motifs, des lignes ou des formes et déterminer les émotions qu’ils évoquent en vous.

Enfin la réflexion

La dernière étape vise à réfléchir tout ce que vous avez vu. Cette étape fait le rapport entre les 2 premières étapes et propose plusieurs interprétations. L’affectation sémantique est subjective. Ce n’est plus de faits. Il est plus facile à lire si vous connaissez le contexte dans lequel le tableau a été réalisé. Cela peut être trouvé dans les étiquettes et les descriptions. Ils peuvent aider à ramener le travail d’une période spécifique et à l’associer à un artiste ou à un mouvement spécifique. Peut-être que vous savez déjà quelque chose à ce sujet. Avec toutes ces informations, vous pouvez mettre les pièces du puzzle dans votre tête et suggérer votre propre interprétation.

Les œuvres d’art nous apprennent-elles quelque chose ?
Comment déterminer une valeur à une œuvre artistique ?

Plan du site